-->

depuis mes débuts dans l'abstraction

Retour

 

 

Angela 97 X 130
Le geste dans la peinture en un seul trait doit être pensé avant. Répéter le geste comme un kata d'arts martiaux. Voir la toile peinte avant de peindre. Trouver le rythme. Accélérer, ralentir, ménager des pauses, des silences.  

Techniques  
Diluer, diluer, faire de la peinture, de l’encre. La peinture à l’acrylique est art de l’eau, maîtrise du séchage.
   

 

 

Problème : combien de points d’inflexions du trait sur la toile ?

Comment alterner les formes, les traits, les courbes, les masses. Un trait, deux masses ? Deux traits, une masse, trois traits ... le jeu est infini...

Savoir donner de l’importance à chaque geste

 

Arene 92 X 73

 

 

Si enlever la matière est rendre visible le caché, faire apparaitre la substance des choses, pourquoi ne pas travailler par soustraction ?

 

Supercordes130 X 97

 

Faire une peinture fractale ; la toile entière est une peinture, sa moitié en est une, un centimètre carré en est encore une. Flot 80x80

 

 

Comment faire une peinture sans référence à une esthétique même si on ne peut appréhender qu’avec difficulté ce qui semble beau. Un trait, une juxtaposition de couleurs, une composition. Ceci me paraît beau et je suis incapable de savoir pourquoi  !
Toute tentative d’analyse rationnelle semble impossible et pourtant un dénominateur commun doit exister car je ne suis pas le seul à partager ce sentiment.
Sentiment ;
le mot clé?

 

Etna 130 X 97

 

 

Lignes

 

Ne pas enfermer la forme.
Quelle frontière lui donner ?
Une frontière nette sur un deux ou trois côtés pour un rectangle, un de moins pour un triangle, un côté s’évanouissant dans le reste de la toile. La courbe fait rester dans la toile, elle est repliement. La ligne fait sortir, elle ouvre un espace en dehors de la toile.

 

Miroir 80 X 80

 

 

Faire en sorte que celui qui regarde imagine l’espace en dehors de la toile.

Essayer de nouvelles variations sur des sujets ressassés ou peindre :

1/ ce qui n’a pas encore été peint

2/ ce que l’on a envie de peindre

3/ les deux choix précédents en même temps.

Toujours choisir la solution 2. Qui peut dire que ça n'a jamais été peint ?

 

Korrigan 130 X 97

 

Travailler toute la toile, jamais par petits bouts. Ne pas faire petit.

 

Sitia 97 X 130

 

Traits et lignes

 

Composition : existe-t-il un nombre optimal de traits, de points d’inflexion ?

Si trop de couleurs tuent  la couleur, trop de traits tuent le trait.

 

Fracture 130 X 97

 

 

Résurgences

 

Parce qu’il est illusoire de croire qu’une œuvre abstraite soit le produit d’une seule construction intellectuelle, parce que strates après strates s’accumulent souvenirs, empreintes, visions rémanentes, coups de cœur et coups de foudre. Oser faire remonter à la surface une foule de sensations et d’expériences qui donnent à chaque peinture son caractère propre, sa personnalité, qui en font plus qu’une surface couverte de couleurs et de signes. Visions : gouttes de lumières sur l’eau, paysages dans la texture d’un mur, torses et bras mêlés dans un tronc d’olivier, végétations dans les veines d’un marbre, vagues dans les veines d’un bois, antiques cités émergeant de la surface d’un rocher au bord d’une plage, et puis surtout, un ciel au crépuscule... sensations : un tout jeune enfant qui sourit, une insoutenable photo de reportage et même pas nécessairement de guerre, un léger parfum de femme, un souvenir de celui dont on n’a pas vraiment réalisé qu’il était parti, la joie d’un match gagné, un chœur de gospel...

 

Vortex fractal 146 X 114

 

Morphogenèses

 

Quand la main prend le pinceau se pose inévitablement la question : que peindre ?

Au terme de quelques millénaires de production picturale, la question peut paraître fondamentale et sa réponse problématique.

Le spectacle de la création des formes, de leur transformation, a toujours exercé sur moi un attrait profond aussi bien esthétique qu’intellectuel.

Alors peindre le mouvement pour lui même, sans réference à un objet particulier, l'émergence, la dissolution, la fusion, l'éclatement

 

Interface soufre 130 X97

 

Volcan 200 X 200 L'extase mystique de Ste Thérèse 100 X 100
100 X 100 Horn 100 X 100 Villon

 

Formats

 

 

 

 

 

Pourquoi limiter le format de la toile au sacro-saint nombre d'or.
Oser des formats étranges, s'approprier une vision non occidentale de la toile.
Ouvrir de nouveaux sens de lecture

 

 

 

Eau 50 X 200

 

Ishtar 70 X 200

 

Eté 50 X 200

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La création des formes

Du plaisir de voir au ralenti la lente dilution d’une goutte d’encre dans un verre d’eau peut naître le sujet d’une peinture.

Mais pour capter la transformation de cette forme dans l’espace de la toile, il ne faut pas essayer de démontrer, ne rien imposer et laisser à chacun la liberté de créer sa propre vision. Suggérer plutôt que dire.

Laisser dans chaque peinture la part d’inachevé qui laisse possible sur la même toile une infinité d’autres peintures.

Ouvrir un espace des possibles, permettre la genèse de toutes les formes, et penser que l’incertain et l’improbable restent encore à peindre

  Hiérogamie 90 X 90

 

bellissent.com - juillet 2017

 

Début